Guide consocolaborative

« Ces services qui permettent vraiment de créer du lien »

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Il y a quelques jours, Clément me sollicitait pour lire son essai sur la conso collaborative. J’ai bien aimé ce qu’il racontait, alors je me suis que vous aussi. Le voici :

Les paradoxes m’amusent. Je trouve toujours très drôle d’en remarquer un, j’ai dû rester débile comme un enfant qui s’amuse de voir l’adulte jouer à « Tu me vois et.. Oh ! Tu me vois plus, hihihi !!! ». Paradoxe absence/présence : hilarant entre 10 et 18 mois (je vous rassure, je rigole un peu moins maintenant). Cependant, il m’arrive encore de m’amuser de paradoxes et le dernier en date concerne justement un sujet qui m’est cher d’aborder dans ce blog : la consommation collaborative.

Cette nouvelle façon de consommer entre particuliers stimule de plus en plus de neurones de créateurs d’entreprises. Elle attire d’ailleurs de plus en plus d’investisseurs et c’est tant mieux. On s’éclate donc et on se félicite même d’améliorer le monde en passant d’une économie archaïque basée sur l’hyper consommation, à une économie du partage, de l’échange et de la solidarité (à se demander si la Cène n’était pas un business modèle d’avant-garde…).

Nous serions donc en train de basculer doucement d’une société individualiste basée sur la propriété, à une économie « collaborative », nouvelle et donc, révolutionnaire. Mais ce serait bien naïf de croire que notre société n’est plus individualiste et n’allez pas croire que je suis volontairement cynique. J’en prends pour exemple l’éclatement continu de la famille. Qu’on le veuille ou non, la famille reste le premier cercle d’entraide (je ne m’arrête pas à la famille « de sang » et pense également aux amis proches) et force est de constater qu’elle n’est pas toujours là quand on en a besoin.

Qui appelez-vous lorsque vous avez besoin d’une perceuse ce week-end ? A qui pensez-vous quand vous avez besoin d’une voiture pour aller chez IKEA ? Vers qui vous tournez-vous quand vous avez besoin d’un toit ou quand vous avez une part de tarte en trop à partager ? Qui va venir chercher vos enfants à l’école ?

Et bien tous ces services sont désormais accessibles en un petit clic. Je reconnais pour en avoir fait l’expérience depuis trois ans avec Airbnb, qu’ils permettent vraiment de créer du lien social. J’avoue d’ailleurs être très intéressé par les projets de « consocollab » qui traiteront de la question de la dépendance et des relations inter générationnelles (ah, les baby-boomers, ma cible préférée !).

Un inconnu plus sympa qu’un pote quand j’ai besoin d’aller chez IKEA ou de déménager ? Tiens, vu comme ça il m’amuse un peu moins ce paradoxe…

Et vous, vous en pensez quoi de ces systèmes collaboratifs ? Quelles sont vos expériences ?

Consultant marketing freelance depuis 2006 et entrepreneur dans l’âme, j’ai travaillé sur un grand nombre de projets aussi intéressants que variés allant du design à l’assurance en passant par la gestion d’appartements.
Mon blog est le moyen pour moi de mettre à plat certains enseignements (ou erreurs si vous préférez:)) tirés de ces dernières années et de partager avec vous ma passion pour l’entreprenariat et toutes nouvelles formes d’économies qui bousculent l’ordre établi. « Pour inventer, il faut être fou. Pour innover, il faut être une foule de fous » J’espère que nous serons nombreux ! » Clément Marcelet

Le 13 septembre 2011


Comments

comments

Sur le Même sujet