Guide consocolaborative

OuiShare Fest 2016 : « Fini la sensibilisation, place aux moyens d’action ! »

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Coopératives, blockchain ou revenu universel : pour que l’économie collaborative tienne ses promesses, elle devra adopter de nouveaux modèles de gouvernance et de répartition de la valeur. C’est le parti-pris du quatrième OuiShare Fest qui se déroulera à Paris, du 18 au 21 mai. Entretien avec Francesca Pick, responsable du programme.

ConsoCollaborative : La quatrième édition du OuiShare Fest s’ouvre bientôt, avec pour thème « After the gold rush » (après la ruée vers l’or). Que doit-on comprendre ?

Francesca Pick : L’année dernière, avec « Lost in transition » (perdus dans la transition), on a porté le constat d’un certain « désenchantement » de l’économie collaborative. Beaucoup de startup n’ont pas marché. Quelques grandes plateformes puissantes – et les polémiques qui les accompagnent – font oublier toutes les autres. Cette année, on veut passer l’étape suivante. De nombreuses personnes ne se sont engagées dans ce secteur pour seulement gagner de l’argent, mais avec la promesse d’avoir un impact positif sur l’environnement ou le lien social. Il est temps de tirer les enseignements des années passées et de trouver des moyens d’actions, pour réinventer nos manières de travailler et de faire société.

recad
Francesca Pick © Olivier Ezratty

ConsoCollaborative : Justement quels sont les grands sujets que le « Fest » va explorer en ce sens ?

Francesca Pick : D’abord, comment mieux répartir la valeur au sein des organisations. Plusieurs projets intéressants vont être présentés, comme slock.it, une startup qui utilise la technologie blockchain pour enregistrer chaque transaction entre les membres de manière décentralisée. Autrement dit, cela permet de se passer des plateformes centrales, comme Airbnb pour le partage d’appartement. Mais la technologie n’est pas tout. Ce sont d’abord nos comportements et nos modes de gouvernance qu’il faut changer. Nathan Schneider, un activitiste dans le domaine des plateformes coopératives numériques, sera ainsi présent, ainsi que la coopérative ouverte Faircoop, tournée vers le bien commun. Enfin, comment repenser le travail ? Nous essaierons de trouver des alternatives aux débats actuellement en cours. Stanislas Jourdan sera présent pour parler du revenu universel. C’est un sujet passionnant et il y a quelques années, jamais je n’aurais imaginé qu’il fasse son chemin aussi vite.

Vidéo réalisée à l’occasion des quatre ans du collectif OuiShare

ConsoCollaborative : Le « Fest » se déroulera du 18 au 21 mai. Comment se structure le programme de ces quatre jours ?

Francesca Pick : Le premier jour est consacré à une réflexion plus « systémique », le second porte sur les entreprises et organisations, et le troisième sur le changement individuel. (NB : vous, lecteur, pouvez accéder à une réduction de 20% sur les tickets d’entrées avec le code OSFCONSOCOLLAB). On ne veut plus se cantonner à la sensibilisation mais donner aux participants des clés pour agir, avec notamment des parcours possibles autour de la transition écologique, personnelle ou professionnelle. Talk, workshop, rencontre d’entreprises innovantes sont au programme. Le samedi, dernier jour, le Fest ouvre ses portes au public. Il y aura notamment un nouvel espace OuiShare Village, dans lequel seront présents plein de collectifs et d’associations. Il y aura aussi le OuiShare Fest Forward, des porteurs de projet open source que le public pourra aider à développer. Et bien sûr, la soirée OuiShare Love pour clôturer en beauté.

 

OuiShare Fest 2016, du 18 au 21 mai au Cabaret Sauvage, Paris 19è. Obtenez une réduction de 20% sur votre billet avec le code OSFCONSOCOLLAB.

Le 11 avril 2016


Comments

comments

Sur le Même sujet

  • Park and view : le camping-car est dans le pré

    Par : • Le 22 mai 2019

    Depuis le 15 mai, Park and view propose aux « campincaristes » amoureux des grands espaces et de la liberté, de louer des emplacements chez des agriculteurs. Loin des parkings saturés, la start-up entend dépoussiérer ce mode de voyage en créant du lien entre monde agricole et voyageurs. Le nouvel Airbnb du camping ?

    Partager
  • Lalibrairie.com : 2500 libraires adhèrent à une plateforme française pour contrer Amazon

    Par : • Le 10 mai 2019

    Georges-Marc Habib est propriétaire d’une librairie dans le XXe arrondissement de Paris depuis 2004. Pour répondre à la présence d’Amazon sur le territoire français, il a lancé Lalibrairie.com, une plateforme où 2500 libraires mutualisent leurs 300 000 références. Son but : inciter les lecteurs à acheter et à se rendre chez leurs bouquinistes tout en réduisant l’impact écologique des livraisons.

    Partager