Guide consocolaborative

Wi Pharma : le réseau de livraison solidaire qui rapproche patients et pharmaciens

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Mère de trois enfants et pharmacienne, Annabelle Champagne a imaginé une plateforme permettant aux particuliers de se faire livrer leurs médicaments. L’objectif : accroître la transparence des prix, fidéliser les clients des pharmacies de quartier et faciliter la vie des patients immobilisés.

« On peut se faire livrer de tout, alors pourquoi pas des ordonnances ou des médicaments ? » déroule Annabelle Champagne. Docteur en pharmacie, elle a pour ambition de dépoussiérer le monde des officines. Avec sa sœur Aurélia, elle aussi Docteur en pharmacie et son amie Radia, consultante en e santé, elles ont lancé Wi Pharma. Cette plateforme permet de livrer des médicaments à domicile par des professionnels de santé ou des particuliers (appelés tiers de confiance). Après 6 mois de test, le service est effectif depuis octobre dernier.

Le fonctionnement de Wi Pharma est tout simple : le patient télécharge gratuitement l’application dédiée sur Android (la version iOS sera disponible début 2018) qui permet l’envoi sécurisé des ordonnances. Contrairement à d’autres applications de livraison de médicaments, les données personnelles de santé ne sont pas conservées, car effacées sous trois jours.

Un réseau de livreur solidaire et écolo

La livraison des médicaments est assurée à pied ou à vélo, par des livreurs sélectionnés. Trois niveaux de confiance leur sont imposés : il faut qu’ils soient connus du pharmacien, rattachés au système de paiement Lydia et proches du patient. « Parmi nos coursiers, on a des aides à domicile, des infirmières, des étudiants en santé, mais aussi des membres de conciergeries ainsi que des voisins solidaires », énumère la pharmacienne. Elle ajoute que « cet élan de solidarité touche aussi pas mal les seniors de 60 à 70 ans, qui livrent les personnes âgées autour d’elles ».

Wi Pharma applique la recette collaborative : plusieurs commandes sont passées au même livreur pour réduire les intermédiaires et les coûts. Ainsi, il est possible de se faire livrer une unique boîte de comprimés ou de lait infantile. En effet, aucune commission n’est prélevée sur la livraison. Le financement du service est supporté par les pharmaciens : 500 euros leur sont facturés à l’année plus 92 euros d’abonnement par mois. « Avec une seule livraison, l’abonnement mensuel peut déjà être amorti, en plus, on est sans durée d’engagement » détaille Annabelle.  Autre avantage de Wi Pharma : « les livreurs passent récupérer les médicaments pendant les horaires d’ouverture de la pharmacie, mais peuvent les déposer à n’importe quelle heure chez le patient, à domicile, en établissement de santé ou au travail ».

Indépendance et transparence

Pour Annabelle, la priorité est de se développer « dans les endroits où les gens se connaissent et ont envie de s’aider ». Ainsi, Wi Pharma fait ses débuts dans deux éco quartiers d’Issy-les-Moulineaux et un quartier de Vanves. Annabelle qui précise qu’elle est « une pharmacienne remplaçante, liée à aucune officine ni aucun groupement d’achats ».

Cette indépendance lui permet de collaborer avec des petites pharmacies de proximité, souvent menacées par la concurrence des franchises et de la grande distribution. « On ne travaille qu’en circuit court, c’est la pharmacie la plus proche du domicile du patient qui est affectée à la livraison » ajoute la jeune femme. Wi Pharma veut ainsi aider ces pharmacies à fidéliser leur patientèle, contribuer à une vie de quartier plus solidaire et lutter contre l’isolement social et de santé.

Travailler directement avec les pharmaciens permet aussi de garantir une transparence sur les prix pratiqués. « En maison de retraite, certains produits de confort sont facturés très cher aux personnes âgées, explique Annabelle. On n’est pas un site de e-commerce et on ne pousse pas à la surconsommation. »

L'équipe Wi Pharma©
L’équipe Wi Pharma©

L’avenir de la e santé

Wi Pharma s’inscrit dans la dynamique émergente des cabinets de consultations en ligne. L’application offre des services en plus, comme des rappels de prise de rendez-vous pour le renouvellement des ordonnances « ce qui représente une charge en moins pour les aidants, dans le cas d’une pathologie lourde comme la maladie d’Alzheimer ou d’affections chroniques par exemple ».

À court terme, l’objectif de l’équipe est de se développer sur Paris puis de s’étendre au niveau national, aussi bien dans les déserts médicaux que dans les plus grandes villes.

 

Le 9 novembre 2017


Comments

comments

Sur le Même sujet