Guide consocolaborative

Station-E, la friche festive qui carbure aux énergies renouvelables

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Les défis climatiques ont parfois de quoi faire peur ou décourager. À Montreuil, l’association Atelier 21 a décidé de sensibiliser à la transition énergétique dans la bonne humeur, en transformant une friche en lieu culturel, écolo et festif.

Faire la fête en participant à la transition énergétique et à la recherche environnementale vous parait impossible ? C’est pourtant le projet porté par Station-E, une friche réhabilitée en espace culturel à Montreuil, en Seine–Saint-Denis. Entièrement alimentée aux énergies renouvelables, Station-E propose concerts, mais aussi conférences, ateliers et événements autour des enjeux écologiques d’aujourd’hui.

DJ sets et débats

En entrant, le quidam peut observer plusieurs plantes alignées le long des murs. Elles filtrent l’eau de pluie qui peut ensuite être réutilisée. Sur place, un grand container a été transformé en bureau pour l’association. C’est sur son toit que sont disposés des panneaux solaires permettant d’alimenter la friche. Notamment une scène, qui accueille des DJ sets, concerts et débats plusieurs fois par semaine. À côté du bar, plusieurs vélos-dynamos sont posés sur un support et servent à recharger les batteries lorsque l’énergie vient à manquer. Si cela ne suffit pas, Station-E est aussi relié au fournisseur d’énergie verte Enercoop.

Ce soir-là, Station-E fête la sortie du livre RétroFutur. Fruit de plusieurs années de recherche collaborative avec la communauté d’Atelier 21, l’ouvrage part à la rencontre des innovations liées à la transition énergétique, mais tombées dans l’oubli. Parmi elles, un régénérateur de piles alcalines. Le public peut en tester un prototype, baptisé RegenBox. « Nos beaucoup d’acteurs importants sur les questions de transition et de l’état de ressources sont présents, comme Kevin Desmond, grand historien de l’énergie », s’enthousiasme Cédric Carles, le designer qui chapeau les lieux.

Quartier populaire

À l’origine de cet espace, son association : Atelier 21. « Nous étions basés aux Grands Voisins (NDLR : un hôpital reconverti en village alternatif à Paris) lorsque nous avons entendus parler d’un appel d’offre de la communauté d’agglomérations Est Ensemble. » Atelier 21 porte déjà plusieurs projets autour de l’énergie, comme le Solar Sound System, dont nous vous parlions dans cet article. « C’était l’occasion d’ouvrir un espace pour aller à la rencontre du public à travers des évènements ».

Lancée en mai 2018, Station-E a su fédérer un public varié dans ce quartier populaire à l’est de Paris. « On a autant des locaux que des personnes qui se déplacent de loin parce qu’elles ont entendu parler de la philosophie du lieu », décrit Cédric Carles. L’équipe espère pouvoir rester sur la friche jusqu’à l’année prochaine. Quoi qu’il en soit, Station-E ne demande qu’à être dupliquée. « Container autonome, outils de transition énergétiques, sound system-mobile, kit de cuisine solaire… Tout ce qu’on sait faire peut-être diffusé ailleurs. »

Le 28 septembre 2018


Comments

comments

Sur le Même sujet