Guide consocolaborative

Pour stocker toujours plus entre particuliers, Jestocke.com lève 1,6 millions

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Louer un espace inoccupé pour permettre à d’autres d’y entreposer ses affaires, la formule séduit. La startup Jestocke.com boucle ainsi un tour de table auprès de la Maif et la BPI pour développer son offre sur le sol français.

+ 250% sur le nombre de réservations, 30% de croissance mensuelle sur le chiffre d’affaire, une présence dans plus de 1 000 villes en France… La startup jestocke.com, qui propose aux particuliers de se louer de l’espace de stockage entre eux, est en forme ! Et pour aller encore plus vite, elle lève 1,6 millions d’euros auprès de la Maïf et de la Banque Publique d’Investissement (BPI).

« Nous constatons que les Français ont adopté le stockage entre particuliers. Nous voulons continuer à développer le service le plus efficace pour solutionner le problème du stockage et du garde-meuble autour des trois valeurs fondamentales qui sont les nôtres : la proximité, la convivialité et la confiance », explique Laure Courty, fondatrice de Jestocke.com.

Aussi dans les villages

Comment expliquer ce succès ? D’abord parce que partager de l’espace de stockage entre particuliers permet de faire des économies (jusqu’à 60%) par rapport à un loueur de box classique, ou de rentabiliser un espace jusqu’alors inutilisé. Mais aussi parce que la formule permet un maillage du territoire plus fin et donc moins de déplacements pour stocker ou retirer ses affaires.

« On est très implantés dans les grandes villes mais aussi dans les zones rurales ou les agriculteurs ont parfois de grands espaces vides qu’ils peuvent mettre à disposition », explique Laure Courty. La moitié du chiffre d’affaire de jestocke.com est par ailleurs réalisé auprès de profesionnels – petits commercants ou associations – pour lesquels la startup à développé une offre dédiée.

Enjeu de confiance

Reste à rassurer les utilisateurs sur le devenir de leurs biens en cas d’accident ou d’imprévu. C’est l’objectif du partenariat amorcé avec MAIF depuis juin 2016. « Il assure les biens des locataires en cas d’annulation, d’accident, d’impossibilité de récupérer ses affaires, etc. », détaille Laure Courty. La récente levée de fonds devrait permettre d’apporter des garanties supplémentaires en ce sens.

Là ou certains de ses concurrents visent l’international, Jestocke.com entend d’abord assoir sa position et améliorer son offre sur le sol français. « Il y a de plus en plus d’espaces qui se libèrent, notamment parce que gens se séparent de leurs voitures, juge Laure Courty. Et nous pouvons poursuivre notre implantation au niveau de la méditerranée. » Mais une fois prête, l’entrepreneuse compte bien déborder des frontières de l’hexagone. « Notamment en Europe du Nord », dévoile-t-elle…

Le 29 août 2016


Comments

comments

Sur le Même sujet