Guide consocolaborative

Quand le papier rencontre les circuits imprimés, cela donne ce « livre électronique » design et pédagogique

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Réconcilier Gutenberg avec Steve Jobs, c’est un peu l’objectif de Papier Machine, un ouvrage dont les pages se transforment en jouets électroniques grâce à une encre qui conduit l’électricité. Une campagne de crowdfunding est en cours pour ce projet.

« On a toujours l’impression que l’électronique c’est quelque chose de magique alors que lorsqu’on y regarde de plus près, c’est juste de la matière », juge Raphaël Pluvinage. Pour « matérialiser » un peu plus cette électronique omniprésente dans notre quotidien, ce designer a lancé, avec Marion Pinaffo et Agnes Agullo, « Papier Machine ».

Comme son nom l’indique, Papier Machine est un peu un livre et une machine à la fois. Les pages de cette ouvrage ont été imprimées avec une encre spéciale, capable de conduire l’électricité. Elles peuvent être découpées, pliées et assemblées pour se transformer en circuits électroniques et en jouets sonores : un piano dont on dessine les notes au crayon à papier, un capteur qui transforme le vent en son, un interrupteur qui sonne en fonction du poids des objets posés dessus…

Oubliez les ennuyeux cours de techno du collège : Papier Machine mise sur la forme et les couleurs pour s’adresser à toutes les générations et apprendre en s’amusant. « Notre volonté était de croiser des mondes qui ont pour habitude d’évoluer en parallèle : l’édition et l’électronique, les arts, le jeu et l’éducation, les adultes et les enfants », explique Raphaël Pluvinage.

Un carton sur Kickstarter

Après avoir entre autre remporté les Audi talents awards Design 2016 et été exposé au Musée des Arts décoratifs de Paris, Papier Machine est aujourd’hui engagé dans une campagne de crowdfunding sur Kickstarter. Pour 35 euros, vous pourrez par exemple recevoir le livre, un carnet de note et un poster du projet. 1 885 contributeurs ont permis de récolter 122 727 euros, à l’heure où sont écrites ces lignes.

Objectif : faire connaître le projet bien sûr, mais aussi permettre de financer une première production importante de ce livre hybride. Face au succès remporté par le projet, nul doute qu’il aura une suite. « Nous avons de nombreuses expériences interactives et singulières en magasin que nous avons hâte de présenter. » La rencontre entre papier et électronique pourrait bien être une tendance pour se réapproprier le numérique : Nintendo a présenté une série d’accessoires en carton pour sa console Switch, que les utilisateurs peuvent assembler eux-mêmes.

Le 21 février 2018


Comments

comments

Sur le Même sujet