Guide consocolaborative

Les Talents d’Alphonse, la plateforme qui créé des liens intergénérationnels

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Depuis janvier 2016, la plateforme collaborative les Talents d’Alphonse met en relation des retraités qui veulent transmettre leurs savoirs et des curieux qui souhaitent apprendre.

Serge L. est photographe professionnel, depuis peu à la retraite. C’est en cherchant sur Internet comment donner des cours de photographie qu’il découvre Les Talents d’Alphonse. Plateforme qui propose des cours dispensés par des personnes à la retraite, expertes dans leur domaine. Le concept lui plaît, il propose ses services et, comme tous les Alphonsin-es, il rencontre les membres de l’équipe.

C’est le senior qui transmet son savoir, son expérience et ses compétences. C’est bien plus valorisant pour lui.

L’enthousiasme de Barthélémy Gas et Thibault Bastin, les deux cofondateurs de la plateforme, finisse par le convaincre. Il a eu raison. Depuis ce printemps, il a donné une quinzaine de cours à des “Curieux” comme les appelle l’équipe de la plateforme. Pour son plus grand plaisir. « En vieillissant, on commence à avoir l’assurance de ses connaissances et de ce que l’on sait faire. M’en rendre compte m’a donné l’envie de transmettre ce que je connais, c’est- à-dire la photographie », explique le pétillant sexagénaire qui a travaillé pour VSD, Paris-Match, Le Figaro, Life…

Lancée en janvier 2016, la plateforme de mise en relation entre retraités et curieux est née de l’envie de ces deux fondateurs de « recréer du lien entre les générations ». Pendant leurs études en école d’ingénieur à Lille, les deux comparses multiplient les expériences professionnelles en Asie et en Amérique du Sud. Là-bas, ils observent la place des aînés dans la société. « Les seniors y sont très bien considérés et respectés. Ils font office de sages, on leur demande des conseils, et ils vivent proches de leur famille, au contact d’autres générations », explique Barthélémy Gas. Ce n’est pas le cas en France.

LTA1
Les Talents d’Alphonse©Valorisant

Valorisant

De retour dans leur pays natal, au plan de carrière tout tracé dans une grosse entreprise, ils préfèrent se consacrer à un projet qui a du sens, autour des relations intergénérationnelles. Reste à savoir lequel. Rapidement, ils décident de travailler autour des compétences des uns (des retraités) et de l’envie d’apprendre des autres (souvent des jeunes). « Dans ce cas, c’est le senior qui transmet son savoir, son expérience et ses compétences. C’est bien plus valorisant pour lui, contrairement à la visite d’une jeune dans une maison de retraite. Cela lui redonne une utilité sociale », souligne-t-il. « On a l’impression d’exister un peu plus », abonde Serge. « C’est aussi un petit complément de revenus pour arrondir les fins de mois », glisse-t-il.

2000 heures d’échanges intergénérationnels

Alors, comment fonctionne la plateforme ? Des Alphonsin-es proposent leurs services à l’équipe de la plateforme, qui les rencontre et les aide à rédiger leur profil. Ensuite, la mise en relation entre les Curieux et les Alphonsin-es se fait directement via la plateforme. Quant au tarif, il est unique : l’heure s’établit à 15 euros, qu’il s’agisse d’un cours de couture, de cuisine, de langues, de musique, etc. En plus de cours, via la plateforme, des retraités proposent depuis peu la garde « éveillée » d’enfants. Avec au programme : le partage de moments riches entre jeunes et plus âgés avec des visites au musée, la pratique d’activités en plein air par exemple.

Les Talents d'Alphonse©
Les Talents d’Alphonse©

Depuis son lancement, d’abord disponible aux franciliens, la plateforme a enregistré 3 000 demandes de curieux pour des activités proposées par 300 seniors, ce qui représente environ « 2000 heures d’échanges intergénérationnels. Ce chiffre est très loin derrière les 2000 seniors en provenance de toute la France, qui ont manifesté l’envie de transmettre leurs savoir-faire. Mais la plateforme compte bien être disponible un peu partout sur le territoire. L’équipe travaille sur l’ouverture prochaine dans plusieurs villes. « Nous prenons du temps pour créer un vrai réseau local d’Alphonsin-es, précise Barthélémy Gas. Sans quoi rien n’est possible. » Plus qu’une plateforme, les Talents d’Alphonse se veut une communauté de proximité.

D’ailleurs, chaque mois est organisé un événement pour réunir tous les Alphonsin-es et les curieux autour d’une pétanque, d’un pique-nique ou d’un apéro. « Cela permet de faire des rencontres », avance Serge Labrunie. Lui-même a sympathisé avec un Alphonsin guitariste, qui va lui donner des cours de guitare. De son côté, Serge l’a déjà mis en contact avec un agent d’artiste. Pour renforcer encore cette communauté, la newsletter Le monde selon Alphonse verra bientôt le jour.

Loin des magazines traditionnels destinés aux seniors, souvent « stigmatisants » ou « infantilisants », « cette newsletter veut aider les seniors à décrypter les nouvelles générations, mieux les connaître, pour faire tomber les barrières », décrit Barthélémy Gas. – Propos recueillis par Alexandra Luthereau

 

Image de une : Les Talents d’Alphonse©

Le 12 octobre 2017


Comments

comments

Sur le Même sujet