Guide consocolaborative

La plateforme d’épargne solidaire 1001Pact devient Lita.co et part à la conquête de l’Europe

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Depuis deux ans, elle avait permis aux internautes d’entrer au capital de 23 entreprises à impact environnemental et social. Un succès qui pousse ses fondateurs à dupliquer la plateforme dans d’autres pays d’Europe. Appelez-la désormais Lita, pour Live – Impact – Trust – Act.

Une application qui permet aux sourds et malentendants de retranscrire leurs appels en texte. Une marque de lingerie pour les femmes qui ont subi une ablation du sein. Un jeu de construction pour enfant en matériaux recyclés. Ce sont quelques un des projets qui ont vu le jour avec l’aide de la plateforme de financement française 1001Pact. Aujourd’hui, elle devient Lita.co afin de préparer son internationalisation.

Lancée en janvier 2015 par Eva Sadoun et Julien Benayoun, ce n’est pas une plateforme de crowdfunding comme les autres. D’abord, elle propose aux internautes de soutenir uniquement des projets à fort impact social et/ou environnemental. D’autre part, elle leur permet d’entrer directement au capital de ces entreprises : c’est le « crowdequity ». « Il y a en France un vrai problème de financement de l’innovation sociale, juge Eva Sadoun. Pour tenter d’y remédier, nous avons lancé 1001Pact en pariant sur le fait que les particuliers voulaient donner du sens à leur investissement. » 

Vers la Belgique puis l’Italie

Après deux ans et demi d’existence, le site a permis de dégager 7 millions d’euros pour 23 entreprises. « Au delà de l’impact positif des projets, ce sont 500 emplois qui ont ainsi été créés ou consolidés », se réjouit Eva. Devant ces résultats plutôt encourageants, les deux fondateurs ont décidé d’étendre leur couverture en Europe, en commençant par la Belgique – et d’adopter un nouveau nom plus international.

« Faire une campagne de crowdequity, c’est aussi un bon moyen de communiquer auprès de ses futurs clients. Lorsqu’une boutique belge de vêtement écologiques pour femmes enceintes s’est tournée vers nous pour atteindre le marché français, nous nous sommes dits que nous pouvions répondre à un besoin en dehors de l’hexagone », raconte Eva.

Un nouveau site Lita sera ainsi lancé en français, néerlandais en anglais à destination du public belge. En fin d’année, un autre sera lancé pour l’Italie, puis un autre pour les Pays-Bas en 2018. Ensuite ? On verra. « On sent que certains projets voudront aussi s’adresser à tous les internautes européens et pas seulement ceux de leur pays », juge Eva.  

 

Photo de Une : L’équipe de Lita.co, ex 1001Pact.

Le 19 septembre 2017


Comments

comments

Sur le Même sujet