Guide consocolaborative

Infographie : les français sont-ils entrés dans la société collaborative ?

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

TNS Sofres a présenté le 31 mai les résultats d'un sondage sur l'économie collaborative et les Français. Résultat : une popularité croissante mais des pratiques inégalement répandues.

Quels sont les usages concrets de la société collaborative, et qu’en attendent les Français ? C’est l’objet d’un récent sondage TNS Sofres organisé en partenariat avec Monabanq auprès de 1005 personnes.

Un champ d’étude très large, que les chercheurs ont divisé en cinq secteurs : la consommation collaborative, les circuits courts, le partage de savoirs, le financement participatif et la démocratie participative.

(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)
(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)

Autant de domaines assez nouveaux mais qui passionnent néanmoins les sondés selon les résultats de l’enquête. 80 % d’entre eux se disent intéressés par les circuits courts, 76 % par le partage de savoirs, 75 % par la consommation collaborative, 62 % par la démocratie participative et 60 % par le crowdfunding.

Dans cet échantillon, les 55-65 ans se démarquent des autres classes d’âge par leur intérêt pour les circuits courts (87 %) et la démocratie participative (68 %).

La démocratie participative délaissée

Côté usages, on remarque cependant des niveaux de pratique très inégaux. Si 61 % des sondés connaissent quelqu’un utilisant les circuits courts, ils ne sont que 52 % pour le partage de savoirs, 45 % pour la consommation collaborative, et seulement 37 % pour le crowdfunding et la démocratie participative.

 

(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)
(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)

Il reste donc beaucoup de travail à faire par les plateformes de civic tech afin de séduire ce public, même si les chiffres sont légèrement meilleurs auprès des 18-24 ans. 70 % des Français pensent néanmoins que les institutions devront davantage tenir compte des idées de chacun à l’avenir.

Le partage avant l’intérêt financier

Un écart entre générations que l’on retrouve dans l’usage du crowdfunding : si 14 % des 18-24 ans ont déjà eu recours à ces plateformes, ils ne sont que 7 % dans la moyenne générale. L’argent n’est d’ailleurs pas la motivation principale des sondés : 40 % d’entre eux évoquent le partage et la solidarité quand seulement 7 % citent les économies à la clé.

(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)
(Crédit : Monabanq/TNS Sofres)

 

Des valeurs que l’on retrouve dans les sujets sur lesquels les sondés aimeraient s’investir à l’avenir. 47 % invoquent la lutte contre les déchets et le gaspillage, 41 % sont pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement et autant d’entre eux aimeraient lutter contre la pauvreté. Des aspirations qui présagent d’un renouveau de la société par le participatif.

 

Retrouvez ici l’intégralité de l’étude.

 

Monabanq_soc_coll

Le 3 juin 2016


Comments

comments

Sur le Même sujet