Guide consocolaborative

Coopek, une monnaie pour consommer durable tout en faisant des économies

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Cette monnaie virtuelle permet, pour 100 euros convertis, d’en dépenser 105 dans des boutiques, associations et entreprises au service de la transition. Le tout grâce à une carte ou par smartphone et sans commission.

Et si l’expression « t’as pas un kopeck » revenait au goût du jour ? Depuis lundi 03 octobre, il vous est en tout cas possible de payer avec des « Coopeks ». Cette monnaie numérique a vocation à financer « les quatre transitions » – comprendre : énergétique, alimentaire, carbone et sociale. Et ce sur tous les territoire français, une première pour une monnaie complémentaire.

Tout juste lancé, le Coopek est pour l’instant essentiellement accepté dans les coopératives bio du sud-ouest de la France. Mais de nombreuses entreprises devraient bientôt rejoindre le réseau dans le domaine du photovoltaïque de l’artisanat local ou du bâtiment durable. « Pour les particuliers, utiliser Coopek, c’est la garantie d’investir dans l’économie réelle et dans la transition. Pour les entreprises, accepter Coopek, c’est s’ouvrir à un marché captif d’individus désireux de soutenir votre activité », explique Gérard Poujade, initiateur du projet.

Coopérative

Les Coopeks seront émis par une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) à laquelle il faut souscrire pour devenir membre du réseau. L’inscription en ligne donne le droit à une carte qui permet d’échanger de l’argent, de payer par Internet ou smartphone sans contact – et sans commission. « Pour 100 euros investis, vous obtiendrez 105 Coopeks et pourrez également soutenir une association à hauteur de 5 Coopeks », détaille Gérard Poujade.

Si Coopek est une monnaie numérique, elle se veut un antibitcoin, selon Gérard Poujade. « On est a parité avec l’euro afin d’éviter de devenir l’objet de spéculation. C’est une monnaie de consommation et d’investissement, pas d’épargne ». Maire d’une petite commune près d’Albi, c’est en voulant créer une monnaie locale que l’homme en est finalement venu à lancer Coopek « pour avoir un vrai impact sur l’économie », s’inspirant du WIR Suisse et du RES Belge.

Le 7 octobre 2016


Comments

comments

Sur le Même sujet