Guide consocolaborative

À Amsterdam, la municipalité partage gratuitement ses locaux et ses véhicules avec les habitants

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

La ville s’appuie sur des applications pour mettre à disposition du public ses ressources lorsqu’elles sont inutilisées. Elles seront réservées en priorité aux projets à impact social positif.

Dans toutes les grandes villes, la municipalité possède bon nombre d’espaces, de véhicules et d’outils qui ne servent qu’une partie du temps. À Amsterdam, la mairie développe une application qui permettra aux habitants, à la manière d’un Airbnb, de réserver et d’utiliser ces salles lorsqu’elles sont inoccupées, le tout gratuitement.

D’ici la fin de l’année 15 espaces sous utilisés devraient ainsi être mis à la disposition du public. Si l’expérience est concluante, elle devrait être étendue à 100 bâtiments vides, mais aussi aux véhicules et aux outils de la municipalité. « C’est juste du gâchis de ne pas le faire, surtout que les habitants en ont besoin », juge Nanette Schippers, responsable innovation pour la ville d’Amsterdam, sur le site Apolitical.

Partage de véhicules et d’outils

Pour éviter de nuire aux marché de la location de bureaux, le projet est réservé aux entreprises et associations à impact social. « On leur demande en quoi leur organisation va contribuer à la ville », explique Nanette Schippers. La gratuité est rendue possible par le fait que ces espaces sont de toutes façons déjà existants et assurés par la municipalité. Une petite participation pourrait être demandée si les espaces sont utilisés en dehors des heures de travail habituelles.

Amsterdam prépare également une plateforme pour partager sa flotte de véhicules lorsqu’elle n’est pas utilisée. Pour éviter que les habitants n’aient à récupérer les clés quelque part, les voitures ont été converties pour pouvoir être ouvertes avec un smartphone, en collaboration avec une startup d’autopartage locale. La municipalité travaille également avec Peerby, une application d’échange d’objets entre voisins. Objectif : partager, à terme, les différents outils de la municipalité avec les Amstellodamiens.

Depuis 2013, Amsterdam s’est lancée dans une vaste politique pour se positionner comme une ville collaborative et favoriser le partage de ressources matérielles et immatérielles entre ses habitants.

Crédit photo : Amsterdam Sharing City

Le 2 décembre 2016


Comments

comments

Sur le Même sujet