Guide consocolaborative

3 façons de donner à des associations sans le sentir passer

Partager [pssc_facebook] [pssc_twitter]

Parce qu’il n’est pas toujours facile de soutenir des associations, ConsoCollaborative vous présente 3 startups qui rendent le don indolore, voire gratuit. Découvrez donc comment donner en regardant une pub, effectuant un achat en ligne ou passant à la caisse.

Transformer un achat en ligne en don à une asso avec Prizle

En France, 37 millions de Français achètent en ligne, ce qui représente plus de 1 milliard de transactions par an. Prizle se propose de transformer une partie de ces dépenses en dons grâce à des partenariats avec de nombreux sites marchands. Autrement dit, après vous être enregistré sur Prizle, un pourcentage (entre 1 et 20 %) de vos achats sera reversé à une des associations soutenues par la plateforme. Parmi celles-ci : Les Banques alimentaires, Bibliothèques sans Frontières, BLOOM ou SINGA. Lancée il y a un mois par Guillaume Alabert et Marie Monziols, Prizle a déjà convaincu plus de 800 sites marchands tels que Booking, Carrefour, Castorama ou Price Minister.

Regarder une publicité pour faire un « don gratuit » sur Goodeed

Vendre du temps de cerveau disponible : l’expression consacrée pour parler de la publicité à plutôt mauvaise presse. Mais que se passerait-il si ce temps était utilisé pour soutenir des associations ? C’est un peu le principe de Goodeed qui permet aux internautes de visionner chaque jour de courtes publicités sur ordinateur ou mobile. 70 % des recettes générées par ces publicités sont ensuite reversées au projet. De quoi financer gratuitement plantation d’arbres, repas pour les plus démunis ou bien des cours d’alphabétisation. Lancée par Vincent Touboul Flachaire, Goodeed a récemment été rachetée par la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank.

Arrondir ses achats et son salaire à l’euro supérieur avec Microdon

Pas exactement gratuit, Microdon propose de réaliser des dons « indolores ». Comment ? En arrondissant vos dépenses à l’euro supérieur lors de vos passages en caisse. Créé en 2009 par Pierre-Emmanuel Grange, Microdon a séduit plus de 80 entreprises, dont Franprix et Sephora, qui ont intégré ce système de mécénat collaboratif à leurs caisses. Et l’entreprise a aussi inventé d’autres manières de donner sans même s’en apercevoir : par exemple, plusieurs entreprises proposent désormais à leur salarié de donner les centimes de leur paie à différentes ONG, en partenariat avec Microdon. Depuis ses débuts, elle a permis de récolter quelque 7 millions d’euros reversés à plus de 1 000 associations différentes.

 

Photo de une : Marie Monziols, fondatrice de Prizle, DR.

Le 11 mai 2018


Comments

comments

Sur le Même sujet