Le développement du crowdfunding n’est qu’à ses prémices et dévoile de jour en jour l’étendu de son potentiel. HelloMerci est une nouvelle plateforme de crowdfunding issue du retour d’expérience de KissKissBankBank. Rencontre avec Vincent Ricordeau, un des co-fondateurs de HelloMerci et de KissKissBankBank.

Image 1

 

hellomerci c’est quoi ? C’est pour qui ?

HelloMerci c’est une plateforme de prêts solidaires entre particuliers qui ont des besoins en trésorerie limités. Prêts solidaires parce que sur HelloMerci il s’agit de prêts à taux 0. Le service s’adresse aux particuliers mais également aux micro-entrepreneurs qui cherchent entre 200€ et 1500€.

C’est Héloïse qui finance sa thèse sur l’urbanisme en Jordanie ou Emmanuel le brasseur qui finance le développement de sa nouvelle marque de bière.

Comment cela fonctionne ?

Les projets ont 90 jours pour atteindre l’objectif que le porteur de projet s’est lui même fixé. Si cet objectif n’est pas atteint, les fonds sont directement redistribués aux préteurs. En amont le porteur du projet doit préparer sa collecte à travers des vidéos, des textes en précisant la façon dont seront utilisés les fonds. La préparation de la collecte est une phase essentielle pour la réussite de celle-ci.

N’y a t-il pas un risque que les emprunteurs ne remboursent pas ?

Dans la vraie vie on n’est jamais sûr non plus qu’on sera remboursé lorsque l’on prête de l’argent à ses proches.

HelloMerci ne garantit évidemment pas le remboursement mais nous pensons que le prêt entre particuliers sera quasi systématiquement honoré, sauf cas exceptionnel. C’est le pari que nous prenons, basé notamment sur notre expérience avec KissKissBankBank.

D’ailleurs, une étude récente de quatre chercheurs basés aux Etats-Unis semble indiquer ue le prêt entre pairs serait capable de mieux gérer le risque que les banques traditionnelles (R. Iyer, A. I. Khwaja, E. F. P. Luttmer, K. Shue, « Screening Peers Softly : Inferring the Quality of Small Borrowers« , www.hks.harvard.edu)…

L’étudiant qui veut financer son permis de conduire va s’adresser en premier lieu à sa propre communauté. La pression sociale qui en résulte a plus de valeur et d’impact qu’un éventuel prêt avec sa banque.

Néanmoins si des difficultés apparaissent nous avons prévu une phase de médiation pour trouver un accord (diminuer les mensualités ou augmenter la période de remboursement) entre l’emprunteur et sa communauté de prêteurs. A l ‘issu de cette période soit un accord est trouvé à l’amiable,  soit en cas de défaut hellomerci  s’assure que des reconnaissances de dettes sont éditées dans les règles.

 Du micro-crédit Nord-Nord, ça veut dire que ça va vraiment mal en France ?

Oui ça va mal évidemment, mais ce n’est pas l’explication principale.  Nos utilisateurs viennent chercher exclusivement un retour sur investissement émotionnel. De plus en plus, les gens préfèrent risquer un peu d’argent pour des projets qui ont du sens pour eux ou pour leur communauté. Encore une fois, la crise accélère cette tendance mais elle n’est pas à l’origine. On s’identifie facilement au porteur du projet que l’on soutient, c’est son succès qui nous motive à lui prêter quelques centaines d’euros, en imaginant que cette histoire pourrait être la nôtre ou celle d’un proche.

On cherche à donner ou à redonner du sens à l’argent.

 Un premier bilan 4 mois après le lancement ?

HelloMerci a été lancée le 23 avril 2013, nous avons déjà 40 projets en ligne avec un taux de réussite au dessus de 60%, ce qui est très encourageant. La demande de financement moyenne est de 6000 € ; les prêteurs prêtent en moyenne 200€ soit 4 fois plus que ce que donnent les contributeurs sur KissKissBankBank. Nous avons déjà collecté quasiment 200 k€ (exactement 190 946 Euros le 19/09/13 à 17h34 !) en 4 mois. Nous avions mis plus d’un an pour atteindre cet objectif sur KissKissBankBank.

De très nombreux partenaires ou mentors ( laruchequiditoui, le parc national de Chevreuse, la BGE, la chambres des métiers et de l’artisanat des Yvelines…) sont déjà présents sur hellomerci. Ils soutiennent nos projets en leur donnant de la visibilité soit en payant la commission d’hellomerci à la place de l’emprunteur !

Nous sommes donc ravis de ce lancement parfaitement réussi.

Je pense que dans 2 ans, hellomerci sera au moins aussi imposante que KissKissBankBank.

 

A propos de Edwin Mootoosamy


Je suis depuis toujours intéressé par les modèles culturels différents qui viennent bousculer l’idéologie dominante. Passionné par les nouveaux usages d’Internet et les mutations socio-économiques que cela induit, j'observe le développement de la consommation collaborative depuis 2008. OuiShare Co-Founder & France Connector et doctorant sur ces sujets, je m’intéresse plus généralement à la manière dont Internet reconditionne notre façon de faire société.

Commentaires clos.