Airbnb, le leader mondiale de la location d’hébergements entre particuliers, vient de publier une étude spécifique au marché parisien. En effet, Airbnb contribue à diversifier le tourisme à Paris tout en stimulant l’activité
économique des quartiers traditionnellement moins touristiques.

Image 9

Le chiffre marquant de cette étude : la communauté Airbnb a contribué à l’activité économique de Paris à hauteur de 185 millions d’euros en un an, soit 1100 emplois induits.

Réalisée en collaboration avec Astères, cabinet d’analyse économique, l’étude montre que les personnnes qui louent leur logement sur Airbnb utilisent les revenus gagnés pour arrondir leurs fins de mois en cette période de crise. L’étude révèle  également que les voyageurs qui utilisent Airbnb effectuent des séjours plus longs et dépensent plus d’argent à Paris et notamment dans des quartiers qui ne sont habituellement pas fréquentés par les touristes.

airbnb Paris

Airbnb apporte aux voyageurs une nouvelle façon de voir le monde et aux familles parisiennes des compléments de revenus. – Olivier Gémillon, Directeur Europe de l’Ouest et Afrique

Retour sur les principaux résultats de cette étude :

 

  • La très grande majorité des hôtes parisiens (83%) louent leur résidence principale, logement dans lequel ils vivent, et près de la moitié d’entre eux utilisent leurs revenus Airbnb pour subvenir aux dépenses courantes, comme le remboursement d’un prêt immobilier ou leur loyer. 39% déclarent même qu’Airbnb les aide à conserver leur logement parisien.
  • Les voyageurs Airbnb séjournent en moyenne 5,2 nuits à Paris et dépensent 865€ pendant leur séjour alors que les voyageurs à l’hôtel restent 2,3 nuits et dépensent 439€. 27% des voyageurs déclarent que, sans Airbnb ils ne seraient pas venus ou auraient écourté leur séjour.
  • Ils recherchent des expériences de voyage authentiques : 93% veulent vivre « comme les locaux » et 80% utilisent Airbnb pour explorer un quartier spécifique, car ils préfèrent des séjours en dehors des sentiers battus.
  • Airbnb est complémentaire à l’industrie touristique existante à Paris. 70% des logements disponibles sur le site se situent en dehors des principaux quartiers hôteliers. Les taux d’occupation des hôtels ainsi que leurs tarifs journaliers moyens n’ont eu de cesse de grimper alors même qu’Airbnb se développait considérablement.

Nous sommes aujourd’hui au début d’un nouveau cycle économique. La croissance des prochaines décénnies sera portée par de nouveaux comportements d’accès aux biens et aux services. Après une « consommation de désir » débridée, nous nous dirigeons peu à peu vers une consommation plus réfléchie et respectueuse de valeurs, comme le partage. Airbnb participe à cette nouvelle économie collaborative. – Nicolas Bouzou, Economiste et Directeur fondateur d’Astères

 

A propos de Edwin Mootoosamy


Je suis depuis toujours intéressé par les modèles culturels différents qui viennent bousculer l’idéologie dominante. Passionné par les nouveaux usages d’Internet et les mutations socio-économiques que cela induit, j'observe le développement de la consommation collaborative depuis 2008. OuiShare Co-Founder & France Connector et doctorant sur ces sujets, je m’intéresse plus généralement à la manière dont Internet reconditionne notre façon de faire société.

Commentaires clos.