L’exemple de la perceuse qui, sur l’ensemble de sa vie n’est effectivement utilisée que 12 minutes, est un des exemples phares de la consommation collaborative. BRICOLIB s’attaque à ce problème en particulier puisqu’il s’agit d’un service de partage d’outils. Rencontre avec Anthony Giraud, un des porteurs de ce projet.

LOGO-BRICOLIB1-500x159

BRICOLIB, qu’est- ce que c’est ?

Il s’agit d’un site internet mettant en relation les bricoleurs en herbe, confirmés ou occasionnels, non pas  pour discuter crépis ou scie-circulaire sur des forums bondés, mais pour qu’ils puissent louer matériel et outillage. Il existe déjà des grandes enseignes spécialisées me direz-vous, mais la grande originalité, c’est que vous louez ce matériel à quelques kilomètres de chez vous, chez un particulier et à moindre coût. Et fraise sur la perceuse, vous pouvez vous aussi louer votre outil et devenir le Mc Gyver du village.

L’idée est simple : vous avez besoin d’une rainureuse (oui grâce à BRICOLIB, vous saurez que ça existe) pour percer un mur, mais l’idée d’en acquérir une neuve vous est impensable vu son prix élevé et son utilisation quasi-exceptionnelle. Connectez-vous sur www.bricolib.net et regardez qui autour de vous en propose une, à un tarif journalier défiant toute concurrence. La simplicité de l’interface vous permet en quelques clics de louer le précieux outil, faire votre bricolage et le restituer à celui qui vous l’a loué. C’est vous qui choisissez le lieu et la durée de la location selon vos besoins.

Là où tout le concept de BRICOLIB excelle, c’est que vous pouvez vous aussi être ce monsieur (ou cette dame) qui vous a bien dépanné. Louez donc votre visseuse qui ne vous sert jamais, votre échelle neuve qui sert de déco ou bien la tondeuse que vous sortez tous les trois ans.

Vous l’aurez compris, BRICOLIB vous fait gagner de l’argent ! Car c’est vous qui fixez vos tarifs pour mettre en location un de vos outils, qui servira certainement à un de vos voisins, pour une journée ou quelques jours. Des fiches techniques vous aident à fixer un prix de location, établir un contrat de location et vous conseillent quant aux différentes catégories d’outillage.

Le petit plus (grand en réalité mais soyons modestes), c’est que ce service de location entre particuliers est entièrement gratuit, que vous soyez intéressé pour louer un outil ou bien que vous choisissiez de mettre en location votre propre outil. L’inscription est rapide, et la navigation sur le site aussi claire et précise qu’un taille-haie en action.

Plus vous serez nombreux à vous inscrire et proposer du matériel, plus le choix de la situation géographique et du matériel disponibles seront conséquents. A la manière d’un mur de parpaing qui s’agrandit, c’est grâce à vous que BRICOLIB prendra de l’ampleur et vous aidera dans vos projets d’un jour, ou de toujours…

D’où vient l’idée ?

En descendant dans ma cave, j’ai trébuché sur la boîte de ma perceuse qui dormait là depuis longtemps et j’ai failli me faire très mal. Je me suis dit que mes outils, qui coûtent cher, pourraient bien être mieux utilisés en servant à mes voisins ou amis.

Après plusieurs nuits blanches, j’ai enfin mis en place un site communautaire permettant la location de ses outils à d’autres particuliers.

Les objectifs de Bricolib :

  • Créer une proximité entre des bricoleurs originaires d’une même ville, département.
  • Limiter la surconsommation de produits : inutile d’acheter une perceuse pour poser une étagère une fois dans sa vie
  • Permettre à tout le monde d’arrondir un peu ses fins de mois.

 Quel est l’avantage de votre service par rapport aux plate-formes de location entre particuliers ? Par rapport aux loueurs professionnels ?

Bricolib c’est un état d’esprit…. Nous avons choisi un seul domaine d’activité, le bricolage, pour permettre a chacun de trouver  tout ce qu’il faut pour bricoler…

Le but est aussi de mettre à disposition des liens sympas en rapport à cette activité, des fiches d’aide, conseils pratiques, trouver des partenaires spécifiques etc…… Notre philosophie est celle du « DIY » (Do It Yourself, loisirs créatifs ou petit bricolage).

Les utilisateurs du site fixent eux-même leur prix de location, il est donc évident que les tarifs sont avantageux, mais cela reste en général du matériel pour une utilisation dite de « loisir ». C’est la raison pour laquelle vous ne trouverez pas de « gros » matériels sur Bricolib.

A propos de Edwin Mootoosamy


Je suis depuis toujours intéressé par les modèles culturels différents qui viennent bousculer l’idéologie dominante. Passionné par les nouveaux usages d’Internet et les mutations socio-économiques que cela induit, j'observe le développement de la consommation collaborative depuis 2008. OuiShare Co-Founder & France Connector et doctorant sur ces sujets, je m’intéresse plus généralement à la manière dont Internet reconditionne notre façon de faire société.

4 Responses to Les outils aussi se mettent à la consommation collaborative !

  1. Anhtony dit :

    Bonjour Mouss,

    très juste, il n’y a pas sur la page d’accueil la possibilité de filtrer par géographie. Néanmoins l’option existe belle est bien (heureusement). Allez dans une rubrique (ex perceuse) et filtrez par, département, ville etc…
    Une limite du système que l’on a prévu de corriger en ajoutant un composant sur notre thème WP.

  2. Mouss dit :

    Il y a de plus en plus de sites comme cela en France comme à l’international(zilok.com en France, Maxloc.ca au Canada, etc.). C’est vrai que c’est une bonne idée de se spécialiser dans une niche.
    Cependant, où indique-t-on la localisation de l’objet que l’on recherche ? Si j’habite Lille, je ne veux pas des résultats pour le Sud de la France. Une limite de WordPress ? Je trouve que c’est un manque important sur le site, à moins que ce soit moi qui ai mal compris votre moteur de recherche.

  3. Anhtony dit :

    Bonjour,

    effectivement le principe global est le même que Zilok sauf que nous nous spécialisons dans un seul domaine, le bricolage. Il y a déjà beaucoup a dire et à faire autour de ça… bricoler, réparer, créer soi-même, conseiller etc… donc nous sommes proche du fonctionnement d’une « Bricothèque » dont le but est de proposer des outils à bas prix.

  4. Miss K dit :

    Je ne vois pas quelle est la différence par rapport à Zilok ? Il me semble que le modèle est absolument identique .
    K